Aller au contenu

Les différentes technologies d’accès à internet

Après l’article sur l’histoire de la création d’Internet, découvrez un récapitulatif des différentes technologies actuelles qui permettent l’accès à cet outil puissant. Depuis l’arrivée du WWW, les expressions « accès internet », « ordinateur », « connexion » ou encore « couverture réseau » sont entrées dans le langage commun. Ce besoin de connectivité a poussé le gouvernement à lancer au printemps 2013, le plan Très Haut Débit (THD). Il a pour objectif que tout le territoire soit couvert en très haut débit d’ici à 2025 (initialement 2022). Ce plan est prometteur d’autant qu’aujourd’hui les possibilités de connexion sont nombreuses. Découvrez-les dans cet article, et faites-vous accompagner par SIIRA afin de bénéficier de bonnes performances de connexion.

La technologie ADSL et SDSL

Pour commencer, regardons ensemble la technologie de l’ADSL. Il s’agit de l’abréviation « Asymetric Digital Suscriber Line » ou, en français, « ligne d’abonné numérique asymétrique ». Ce système s’appuie sur le réseau téléphone classique, et permet de transmettre et recevoir des données numériques. Les signaux qui font fonctionner les téléphones fixes se basent sur une bande de fréquence de 25 à 3400 Hz. L’ADSL, quant à elle, utilise une autre bande, au-dessus de celle-ci.

Le principal défaut de cette technologie, comme l’indique le mot « asymétrique », est la différence entre le débit montant (entre l’abonné et le réseau) et le débit descendant (entre le réseau et l’abonné). En effet, l’ADSL permet d’obtenir un débit descendant allant jusqu’à 20 mégabits par seconde (Mbps) mais seulement 1 Mbps en débit montant. Le débit moyen des connexions ADSL est de 19 Mbps en téléchargement. C’est en moyenne 25 fois moins rapide que les tests de vitesse obtenus en fibre optique, une technologie que nous allons évoquer plus loin. Pour augmenter légèrement les débits, deux évolutions ont été développées :  l’ADSL 2 + et la VDSL qui fonctionnent sur le même système.

Vous pouvez parfois rencontrer le système SDSL. Il fonctionne de la même manière que l’ADSL, mais de façon « symétrique ». Les débits restent peu élevés, mais sont égaux aussi bien en téléchargements qu’en envois.

La technologie fibre optique

La fibre optique est apparue dans les années 70. Bien que le système de transmission semble proche de celui de l’ADSL, la fibre optique que l’on appelle également FTTH est bien plus performante. FFTH est l’abréviation de « fiber to the home », qui signifie « fibre jusqu’à la maison ».

L’expression est claire, elle permet à l’utilisateur de bénéficier d’une connexion arrivant directement sur le lieu de l’utilisation. Le réseau se termine au domicile ou sur le lieu de travail de l’abonné, ce qui n’engendre aucune déperdition. Contrairement à l’ADSL, ce système permet des vitesses de connexion comprises entre 300 Mbps et 8000 Mbps en réception et, entre 300 Mbps et 1000 Mbps en émission.

L’inconvénient majeur de ce mode de connexion est son accessibilité. Il faut que le lieu puisse être équipé par des techniciens avec du matériel sophistiqué et que la fibre soit préalablement déployée dans la ville ou le village en question. C’est d’ailleurs l’objectif du plan Très Haut Débit (THD) lancé par le gouvernement : permettre à tous les foyers de bénéficier de la fibre, quel que soit le territoire.

La technologie 4G

Le système de la 4G permet de ne pas utiliser de connexion filaire tout en ayant accès au haut débit. Elle s’avère utile dans différents cas. Premièrement, si l’utilisateur est mobile, la technologie 4G peut être une solution idéale car elle permet une bonne connexion sans être rattaché à un réseau particulier. Deuxièmement, si l’utilisateur n’a pas accès à la fibre, l’installation d’une box 4G (ou 5G chez certains opérateurs) peut s’avérer plus performante qu’une connexion ADSL. Il faut cependant bien étudier la couverture correspondante au lieu, afin de savoir si elle est suffisante pour ce type d’installation.

La technologie du satellite

Cette technologie concerne ce que l’on appelle les zones blanches. Il s’agit de territoires qui n’ont pas accès aux autres technologies (rase campagne, montagnes, lieux reclus).

Elle se traduit par une antenne de réception ou une parabole qui permettent les liaisons montantes (émissions) et descendantes (réceptions).

Le principal avantage de cette technologie est l’accès direct au service, il n’y a pas besoin de faire de gros travaux ou de passer par un fournisseur d’accès pour ce type d’installation. Cependant, le tarif est une contrainte. Il peut s’avérer plus cher que les autres types d’accès énoncés plus tôt.

SIIRA vous équipe

Après avoir vu ces différentes technologies, il est utile de se demander quelle est la meilleure solution en fonction de ses besoins. Si vous êtes une entreprise, il y a une différence entre le réseau grand public et les offres d’entreprise. Le service proposé et la disponibilité du réseau ne seront pas les mêmes. Et c’est ici que l’expertise de SIIRA prend tout son sens en vous conseillant afin que vous puissiez disposer des meilleurs équipements possibles. Si vous avez un besoin particulier, sachez que SIIRA installe et met en place les réseaux et propose des box 4G et 5G.

SIIRA vous propose également l’assistance et la maintenance de vos réseaux informatiques. Si vous avez des questions ou une demande de devis, n’hésitez pas à contacter SIIRA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.